Le papier bien torché

Riche sur Youtube : 1000 euros par million de vues

Riche sur Youtube : 1000 euros par million de vues

Par Filou

Youtube rémunère les créateurs de vidéos. Les critères sont assez stricts en matière de droits d’auteur, mais en gros si le vidéaste se fend d’un bon sketch viral (autre que le dernier épisode de Mad Men ou la musique de “I will survive” sur une performance de sa grand mère qui danse la lambada), il peut toucher une partie des rémunérations que Youtube encaisse via la publicité qui passe juste avant la vidéo.

Si la méthode de calcul n’est pas très claire, il est possible, semble-t-il, de toucher autour de 1000 euros par million de vues. Et là, tout s’accélère dans ta tête.

Tu repenses à la dernière vidéo du mec qui rejouait la Cucaracha avec ses dents et que ta collègue de la compta t’a envoyée en disant “Mate, trop lol, il a déjà 14 000 000 de vues”. Et oui, ce jeune ado méchu à la voix stridente et à la peau grasse vient d’empocher tout un smic annuel grâce a un délire qu’il a filmé dans sa cave pendant que sa mère lui préparait son goûter.

Oui, ce jeune garçon aux traits ingrats va pouvoir se payer le voyage de tes rêves à Honolulu et le pire, c’est qu’en regardant sa vidéo, c’est toi même qui le finance, à hauteur de 0,01 centime la vue. Le pire du pire c’est que cette vidéo tu l’as même pas trouvé drôle et que maintenant tu culpabilises parce que t’as donné de l’argent à ce looser texan alors que t’as téléchargé illégalement le dernier album de ton groupe préféré.

Enfin…

Enfin non, car je vois ce que tu te dis, si ce gamin dopé à la ritaline peut se faire 14 000 euros avec ses dents, pourquoi pas moi, je sais chanter la vie en rose en verlan, je sais toucher mon nez avec ma langue et s’il faut, je peux même montrer mon cul blanc, ça marche ça non ? Pour 14 000 euros quand même !!!

Là je t’arrête tout de suite, devenir riche avec Youtube ne s’improvise pas, c’est tout un art avec étude de marché et business plan à la clé. Il va falloir de la sueur, des pleurs et du sang, car le buzz c’est avant tout des sacrifices. Et le premier sacrifice que tu dois faire, toi futur millionnaire youtubesque, c’est celui de ta dignité et de ton intelligence. Car les chiffres sont clairs : dans le Panthéon des vidéos les plus vus sur Youtube, point de Einstein ni de petit court-métrage trop beau tourné au Kazakhstan, point de Scorcese en herbe ou de poète suédois nobélisé.

Tout en haut du classement des vidéos les plus rentables de Youtube, avec des rémunérations qui se chiffrent en centaines de milliers de dollars, on trouve dans l’ordre : un garçon qui se fait mordre le doigt par son petit frère, un gamin shooté après le dentiste, une fillette en pleurs après qu’on lui a annoncé qu’elle allait à Disneyland, un bébé qui rit en déchirant du papier, des bébés jumeaux qui parlent en bébé et toute une flopée d’animaux de compagnie qui tombent, courent, sautent et parlent. Voilà les vraies stars de Youtube, voilà ce qui crée le plus d’intérêt pour l’esprit humain de 2012, voilà l’horizon qu’il te faut atteindre si tu veux toi aussi devenir riche sur Youtube. Et s’il ne fallait en tirer que 5 principes pour réussir une vidéo à 100 millions de vues sur Youtube, ce seraient les suivants :

1- L’effet “Il est trop mignon”. Pour cela il faut un enfant, un bébé ou un animal, le mieux étant certainement un bébé animal – en tout cas un sujet qui a l’air inoffensif et qui fait sourire bêtement.

2- L’effet “LOL”. Pour cela il faut une situation humiliante, ridicule ou impliquant une souffrance quelconque – attention cela doit rester superficiel, un bébé qui se fait arracher un bras par un chien ne fera jamais 100 millions de vues (à voir).

3- L’effet “Fait à la maison”. La vidéo doit donner l’impression d’avoir été prise sur le vif, une caméra pourrie, un cadre qui gigote, une lumière trop sombre – ne surtout pas laisser voir que ça fait 3 mois qu’on filme son chat non stop pour choper LE moment où il joue avec une souris trop mignonne et partage sa gamelle avec elle, alors qu’en vrai il a mangé les 137 précédentes et qu’il a juste envie de dégueuler.

4- L’effet “Les meilleures sont les plus courtes”. N’oubliez jamais de faire court. Votre public est majoritairement composé de personnes au bureau qui regardent la vidéo, dans un open-space, entre deux passage de leur n+1. Il faut que ça soit court. Un image, un rire, un clic.

5- L’effet “Made in USA”. Il faut être américain pour buzzer sur Youtube – que la vidéo soie parlante ou non, les plus vues sont toutes américaines, alors faites au moins semblant en lançant un petit “oh my god” au moment ou votre hamster fait du houla oop.

Notons toutefois que les français ne sont pas non plus en reste, et qu’une personne comme “Norman fait des vidéos”, dont les vidéos ne répondent d’ailleurs à aucun des 5 critères fixés supra, affiche quand même de très jolies performances avec des posts à plus de 6 millions de vues. On est loin du top 10, mais cela lui permet d’en vivre assez confortablement.

“Et voilà”, comme disent les Américains, voici les quelques règles simples qui vous permettront de devenir vous aussi riches sur Youtube. A vos webcam !

3 Comments

  1. bonjour tous monde.

  2. youtube c’est le suc.

  3. Concernant la rémunération, je pense que tu es encore bien loin de la vérité ! Je t’invite à lire ce petit article concernant une youtubeuse “beauté” :
    http://www.tribunedelyon.fr/?actualite/societe/41248-portrait-de-lyonnais-enjoy-phoenix

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>